top of page

Nos entreprises ont du talent

Abonnez vous à nos actualités

Merci de vous être abonné !

Enquête CPME: les difficultés de recrutement et l'augmentation du turn-over des TPE-PME


Retrouvez ce post sur LinkedIn


EnquêtedeConjoncture_CPME_19072022
.pdf
Download PDF • 1.22MB

On me demande souvent à quoi peut bien servir pour une TPE ou une PME de définir sa 𝗥𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗱’𝗲̂𝘁𝗿𝗲.


Est-ce vraiment rentable de réfléchir à son 𝗮𝗹𝗶𝗴𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝘁𝗿𝗮𝘁𝗲́𝗴𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗱𝘂𝗿𝗮𝗯𝗹𝗲 ?

D’avoir une 𝘃𝗶𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗰𝗹𝗮𝗶𝗿𝗲 de là où on veut aller.

De connaître ses 𝘃𝗮𝗹𝗲𝘂𝗿𝘀 et sa 𝗺𝗶𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻.

De conjuguer son 𝘂𝘁𝗶𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝗹𝗲 avec la recherche de la 𝗿𝗲𝗻𝘁𝗮𝗯𝗶𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗳𝗶𝗻𝗮𝗻𝗰𝗶𝗲̀𝗿𝗲.

De développer la culture de l’𝗲𝘅𝗰𝗲𝗹𝗹𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗱𝗲 𝘀𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗿𝗲𝘀𝗽𝗼𝗻𝘀𝗮𝗯𝗹𝗲.


Difficile en effet de mesurer le retour sur investissement du sens donné aux missions de ses collaborateurs et de quantifier leur engagement.


𝗜𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝗯𝗲𝗮𝘂𝗰𝗼𝘂𝗽 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗳𝗮𝗰𝗶𝗹𝗲 𝗲𝗻 𝗿𝗲𝘃𝗮𝗻𝗰𝗵𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘁𝗮𝘁𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗱𝗲́𝘀𝗲𝗻𝗴𝗮𝗴𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗹𝗹𝗮𝗯𝗼𝗿𝗮𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗾𝘂𝗶 𝗻𝗲 𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝘀𝗲𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗹𝗲𝘂𝗿 𝗮𝗰𝘁𝗶𝘃𝗶𝘁𝗲́.


C’est ce que je retiens de l’enquête menée par la CPME nationale entre le 16 juin et le 12 juillet auprès de 2300 dirigeants.


✅ 1er constat : les TPE-PME éprouvent les plus grandes difficultés à recruter « le bon profil » et ce n’est pas (qu’une) question de niveau de salaire.


Si plus d'une TPE-PME sur deux cherche à recruter (51%), la quasi-totalité (94%) d’entre elles rencontrent des difficultés.


Les raisons évoquées : l’absence de candidats (74 %), devant le manque de compétences (47%).


✅ 2nd constat : l’augmentation du turn-over auquel sont confrontés 24% des dirigeants interrogés ayant au moins un salarié dans leur entreprise.


𝗟𝗲𝘀 𝗿𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻𝘀 𝗮𝘃𝗮𝗻𝗰𝗲́𝗲𝘀 𝗱𝗼𝗶𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗿𝗲𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 𝘁𝗼𝘂𝘁𝗲 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗮𝘁𝘁𝗲𝗻𝘁𝗶𝗼𝗻 :


Si 53% des salariés souhaitent se consacrer « à autre chose qu’à leur vie professionnelle ».

Et 51% souhaitent changer de secteur d’activité ;

Seulement 30% justifient leur choix par des raisons financières (aller travailler chez un concurrent plus offrant).


Comme le note à juste titre la CPME nationale, voici « une donnée nouvelle, à la fois surprenante et inquiétante ». D’autant que la majorité de ces entreprises (65%) a augmenté les salaires de ses équipes en 2022 et a également largement recours aux instruments de partage de la valeur.


On comprend dès lors beaucoup mieux à quoi peut bien servir pour une TPE ou une PME de définir sa 𝗥𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗱’𝗲̂𝘁𝗿𝗲.


Définir sa 𝗥𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗱’𝗲̂𝘁𝗿𝗲 est une démarche engageante en soi.

Le processus fait « sens » pour l’ensemble des participants, créé de cohésion auprès des parties prenantes et permet une projection claire de là où on veut aller... ensemble.



50 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page